Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

08/11/2011

DÉMARCHE D’ANALYSE

La démarche consiste en premier lieu à situer le projet (mission) dans le Cadre de l’action conduite (de quoi s’agit-il ?) pour en déterminer son Esprit (pourquoi ?) et sa Lettre (quoi ?).
L’étude d’ensemble de la mission permet de :
1. Débuter l’inventaire des contraintes,
2. Dégager les premiers impératifs relatifs à l’exécution de la mission,
3. Etablir l’inventaire des tâches à réaliser,
4. Effectuer une première approche de l’effet majeur.



 

CADRE : « De quoi s’agit-il ? »
Il s’agit d’analyser la mission dans sa dimension générale, et d’en déduire le style de manœuvre à envisager.
L’analyse de certains points comportera inévitablement des incertitudes qu’il faudra pourtant apprécier avant de poursuivre le raisonnement. Dans ce cas, il est donc nécessaire d’émettre des hypothèses «présuppositions», constituant des limites de validité aux conclusions partielles de l’étude du cadre général.
Toute présupposition doit être :

          • Nécessaire (prise de position sur un facteur important des points d’analyse, à l’exclusion de la manœuvre et du comportement des intervenants),
          • Réalisable (sinon l’étude n’a pas de sens),
          • Vérifiée avant l’action (validation des conclusions de l’étude).

Les conclusions partielles porteront en particulier sur l’évaluation du cadre espace-temps d’ensemble et sur l’appréciation de l’étendue de la marge d’initiative.

ESPRIT : « Pourquoi ? »
Pourquoi reçoit-t-on cette mission ? Le concept d’opération du niveau supérieur et l’orientation initiale de l’autorité apportent l’essentiel de la réponse pour comprendre l’esprit qui doit imprégner l’exécution de la mission. Le but à atteindre, est au cœur de cette réflexion.
Il s’agit en fait de déduire en quoi l’action envisagée est nécessaire à la réussite et en quoi elle peut être décisive.

LETTRE : « Quoi ? »
La question « Quoi ? », autrement dit « Que dois-je faire ? », Permet, à partir de l’inventaire des effets à obtenir sur les contres actions, le milieu, l’environnement, de décomposer la mission en tâches à réaliser. Elle permet de dégager les contraintes et les impératifs qui s’imposent à la réalisation et d’évaluer les marges d’initiative.

Les commentaires sont fermés.